Race de chien : Doberman

Robuste (santé) 70%
Voyage 40%
Supporte solitude 80%
Apte à la garde 70%
Entretien 80%
Éducation 40%
Propreté 70%

Le doberman qui est, maintenant, un très bon chien de compagnie, n’a pas toujours été considéré de la sorte. Du fait de sa grande capacité offensive, ce chien servait de chien policier et chien de garde. A ce jour, il est reconnu pour être un animal loyal et protecteur pour la famille qui l’accueille et lui donne tout l’amour nécessaire à son bon développement.

Les caractéristiques du Doberman

Le doberman est un canin hors du commun. Son pelage est doux, lisse et court. Son corps est tout particulièrement musclé, lui octroyant des capacités physiques parfaites. Ses oreilles restent tombantes et malgré l’interdiction par la Convention Européenne pour la protection des animaux de compagnie de couper ses dernières, il arrive de rencontrer des dobermans avec les oreilles coupées en pointe ou de voir la queue considérablement réduite.

Ses yeux sont amadouants, du fait de leur forme en amande. Le poids de la femelle n’excède pas 33 kg. En revanche, un mâle peut atteindre jusqu’à 45 kg. Les coloris de ce chien sont diverses, allant du Noir et feu, au brun et feu, en passant par le bleu et feu et/ou l’Isabelle et feu. Quelques modèles blancs ou crèmes sont apparus aux USA, mais ces dernières restent cependant très rares.

Origine

Doberman

L’origine précise du doberman n’est pas constatée. Au vu de son caractère et de sa morphologie, il s’agirait d’un croisement entre le Pinscher allemand et le Rottweiler, mais d’autres races, comme le lévrier, ont pu contribuer à la naissance du doberman.

En 1870, Frédéric Louis Doberman réalise les premiers croisements de canins pour obtenir celui qui le satisfera, de par sa rapidité et son agilité. A son décès, Otto Göller a pris la relève de ce cheptel. Il a croisé les bouviers-pinschers avec des marchester terrier, des greyhounds, des dogues allemands et des pointers. Le premier “vrai” doberman a été enregistré au Canada, en 1912.

Caractère de ce chien de race

Chien dont la fidélité pour son maître n’est plus à contester, il est aussi très intelligent et courageux. Destiné à être un superbe chien de garde, il se montre très protecteur envers ses maîtres et les enfants.

Néanmoins, il faut faire tout de même attention car il a tendance à ne pas supporter trop d’agitation autour de lui. Chien dominant avec les autres chiens, il sait aussi se tenir bien face aux amis. Son caractère fort le rend parfois bien têtu. Il faut donc éviter les conflits entre vous et votre canin car ce dernier a horreur de la violence. Pour cela, reportez-vous à la rubrique “dressage” pour savoir comment éviter les situations difficiles.

Conditions de vie

Le doberman n’aime pas du tout le froid, ni même les grosses chaleurs. Pourquoi ? Parce qu’il ne possède pas de sous-poils pour le protéger. Le doberman doit rester à l’intérieur lors de basses températures. Attention de ne pas le “séquestrer” pour autant car l’activité physique est toute autant importante pour lui.

Concernant la vie de tous les jours, il s’agit d’un chien qui s’adapte à toutes les situations. Rien ne le dérange, si ce n’est les enfants qui pourraient l’agacer s’ils se montrent trop “collants” ou agités. Le doberman est fier, il aime qu’on le respecte ! Les séances de toilettage ne sont pas une obligation en soi. Il faut simplement le laver de temps en temps. Jamais à se rouler par terre pour rien, il garde sa prestance grâce à son poil court.

La santé

Très sportif, le doberman est très robuste et ne tombe que rarement malade. En revanche, les maladies cardiaques sont à redouter pour ce type de chiens. Au fil du temps, au vu de son activité physique régulière, il est important de faire surveiller son cœur, régulièrement, par le vétérinaire.

De plus, il faut savoir que quelques pathologies peuvent atteindre votre protégé, comme le syndrome de Wobbler, l’alopécie, la démodécie, la dermatite atopique, la maladie de Willebrand, la narcolepsie ou la dysplasie de la hanche. Autant de maladies à surveiller dès le jeune âge de votre doberman, en plus de prendre en compte sa faible tolérance au froid.

Le dressage

DobermanIl est important, lorsque vous avez un doberman petit, de le sociabiliser très jeune. Cela lui permet de très différencier les amis des “non-amis”. De plus, cela évite aussi que le doberman ne veuille prendre le dessus sur vous. L’éducation se doit d’être “carrée”, sans pour autant employer les punitions, les remontrances ou les reproches. Ce chien accepte très bien l’éducation positive, celle qui consiste à éduquer son chien grâce aux compliments et aux récompenses.

Son gabarit fait qu’il est indispensable de le sortir en promenade quotidiennement, mais si vous avez l’occasion de le laisser courir et gambader, ce ne sera que plus bénéfique pour lui. En plus de tout cela, vous pouvez aussi lui apprendre le canicross, l’obéissance, les parcours d’agilité et même à jouer au freesbie. Que rêver de plus lorsque l’on aime sa boule de poils ? Autant d’activités que vous partagerez avec lui, dans la plus grande satisfaction.

Quelques conseils

Pour réussir l’éducation de votre doberman, il faut vous imposer, tout en lui montrant que lui aussi a de grandes qualités. Le nourrir de manière équilibrée, le laisser se dégourdir tous les jours et le choyer devant la télé sont aussi des méthodes qui font que vous deviendrez très vite de grands amis respectueux !

Livres complémentaires : 

Découvrez d’autres races de chiens:

Race de chien : Doberman
3.9 (78.33%) 36 votes

Pin It on Pinterest