Race de chien : Saint-bernard

Robuste (santé) 70%
Voyage 40%
Supporte solitude 80%
Apte à la garde 70%
Entretien 80%
Éducation 40%
Propreté 70%

Qu’est-ce qu’il est beau ce chien aux longs poils ! Lorsque l’on dit “Chien Saint-Bernard”, tout le monde pense à ce canin qui porte son tonneau autour du cou. Mais pourquoi ? Qui est-il vraiment ? Peut-on vivre avec ?

Les caractéristiques du Saint-bernard

La variété à poils longs est la plus connue de nous tous. Cela dit, le poil court existe aussi et reste tout autant joli. Sa tête pourrait nous apeurer, tant elle est imposante. Son corps est très musclé. Son crâne, un peu convexe, reste “mastoc” et large. Le museau est relativement court, mais le chanfrein est bien droit. Peut-être que c’est la peau du front qui donne cette impression. Dotée de plis, cela alourdit le visage de votre protégé.

Les yeux reflètent une intelligence certaine, l’amitié et l’amour que le Saint-Bernard vous porte se lisent dans son regard. Ses yeux ne sont ni grands ni petits, ils ont une forme de losange et une couleur marron foncé, que l’on retrouve généralement chez tous les chiens de cette race. Les oreilles pendent, la queue est bien longue, mais surtout très lourde. L’aplomb des membres est sans défaut. Pour la variété de Saint-Bernard à poils courts, le pelage est important et raide.

Pour ceux qui ont les poils longs, vous constaterez par vous-même que ces derniers peuvent être bien lisses ou parfois ondulés. Les robes ne sont jamais unicolores. Elles sont au moins bicolores. La taille d’un Saint-Bernard peut atteindre 90 cm, tout comme son poids qui avoisine les 90 kg, sans être inférieur à 50 kg.

Origine

SONY DSC

Alors que le Saint-Bernard arrive tout droit des anciens molosses d’Asie, les moines s’en servaient de chien de garde. Il secourait aussi les blessés dans les montagnes. Il ne faut pas oublier de dire que ce canin était parfait pour les troupeaux. Les bergers aimaient travailler avec lui. Puis est venu le temps du “traçage”. Lors des chutes de neige, il était là pour repérer et indiquer la route à ses maîtres. Fin du XVIIIe – début du XIXe siècle, Heinrich Schumacher s’est livré corps et âme à l’élevage du Saint-Bernard.

Cette race a donc perduré dans le temps pour se voir naître en Angleterre, aux États-Unis et en Russie. Au fil du temps, c’est-à-dire 1887 plus précisément, la race “Saint-Bernard” a été officialisée. Depuis, ce chien est le compagnon fidèle de l’homme, tel que nous le connaissons aujourd’hui.

Caractère de ce chien de race

Il possède de nombreuses qualités qui ne sont plus à prouver. Gardant son instinct naturel, il se montre très doux avec ses maîtres, toujours prêts à sauver la vie des personnes en difficultés. Il peut être un excellent baby-sitter, tant sa gentillesse envers les enfants est remarquable. En revanche, s’il sent ses maîtres en danger ou s’il les voit se faire “malmener” par autrui, votre Saint-Bernard saura être agressif. Son territoire est le sien, il saura se montrer bon gardien.

Sa corpulence et son tempérament font qu’il a constamment besoin de bouger. Il veut jouer, aime promener ou courir. Cela dit, il sait aussi supporter la solitude si vos occupations quotidiennes vous imposent de partir travailler ou de vous absenter pour quelconques motifs.

Conditions de vie

Aimant se défouler, il est impératif de lui donner de quoi le faire. Ainsi, votre vie avec votre Saint-Bernard vous oblige à avoir une grande maison, tout au moins un espace extérieur dans lequel il pourra s’amuser et vaquer à ses occupations. Ce n’est pas un chien de la ville, il vaut mieux vivre à la campagne avec lui.

L’idéal est de le ramener à sa source, c’est-à-dire vivre en montagne. Il pourra ainsi effectuer des prouesses de sauvetage en toute tranquillité et sérénité. Votre vie avec lui sera harmonieuse si vous lui donnez les moyens de faire de l’exercice physique.

Sa santé

Le Saint-Bernard, en général, ne vit pas très longtemps. Sa durée de vie est considérée comme moyenne, atteignant un maximum de 11 ans. De santé robuste, il ne présente pas de problème particulier. Prenez tout de même l’habitude de l’emmener une fois par an chez le vétérinaire.

La dysplasie n’est pas à exclure, comme pour tous les chiens de grande taille. De ce fait, cette pathologie pourrait l’atteindre, sauf si ces parents ou autres lignées directes sont en parfaite santé. Ses yeux doivent être vérifiés et nettoyés régulièrement, le renversement des paupières arrivant très rapidement s’il n’est pas surveillé. Les larmoiements à répétition ou excessifs ne sont pas à exclure non plus. Chien des montagnes, il a quelques difficultés à supporter les grosses chaleurs.

ban

Son dressage

Saint-bernardIntelligent, vous n’aurez aucune difficulté à le dresser. Néanmoins, il faut absolument que son dressage soit commencé lorsqu’il est tout petit. Il aime bien dominer, mais si des barrières sont mises dès le départ, il adorera passer son temps avec son maître. Il ne faut pas le prendre pour une peluche. Au contraire, il faut que son éducation soit ferme.

Quelques conseils

L’alimentation du Saint-Bernard chiot se doit d’être équilibrée pour un meilleur développement. Adulte, il ne présente aucun trouble gastrique. Pour pallier aux quelques soucis que vous pourriez rencontrer, il faut s’adresser aux meilleurs élevages pour obtenir un chiot “de qualité”.

Livres complémentaires :

Découvrez d’autres races de chiens:

Race de chien : Saint-bernard
4.2 (84.44%) 9 votes

Pin It on Pinterest