Faire du vélo avec son chien

Faire du vélo avec son chien permet de créer une certaine complicité entre vous et votre sportif. Certaines races sont plus disposées à pratiquer cette activité que d’autres, mais le loisir et la passion pour cette discipline restent tout de même faisables pour tous les chiens.

Pour les grands

C’est toujours très fascinant de voir son chien vous “tracter”. Aucun grand investissement matériel est nécessaire, si ce n’est une laisse suffisamment longue, de manière à ne pas voir le chien se rapprocher trop de vous. Il faut garder une certaine distance de sécurité sans pour autant prendre des risques de voir votre petit protégé faire n’importe quoi. Pour une petite touffe de poils, vous l’emportez tout simplement avec vous sur votre vélo. Il sera heureux de prendre l’air, de vivre des sensations autres que celles qu’il partage tous les jours avec vous. Vous l’installez confortablement dans un panier, avec un coussin et vous accrochez le tout au guidon de votre vélo. Vous pouvez le surveiller, il ne risque rien et tout le monde se fait plaisir !

Une belle complicité

vélo avec son chien

Dès que vous sortez votre vélo et votre laisse, votre chien comprendra très vite que vous partez “en virée”. Bien qu’animal, votre compagnon a conscience du danger. Vous pouvez tomber s’il ralentit son rythme, il peut lui-même se faire mal. Si dans votre parcours, vous rencontrez un carrefour ou un croisement, il faut que votre “accompagnateur” sache aller à droite ou à gauche, selon ce que vous lui demandez. Or, s’il n’a pas reçu cet apprentissage, ce peut être la catastrophe. Dans ce cas, l’idéal pour lui, comme pour vous, est de lui enseigner ces ordres et lui faire admettre leur exécution dès que vous lui demandez.

Les commandes et la vigilance

Dans un premier temps, avant de partir avec lui en vélo, vous construisez vous-même un obstacle qu’il devra contourner. Vous vous placez chacun d’un côté de cet objet et vous lui lancez une balle, un ballon ou un morceau de bois. Votre boule de poils devra aller le chercher tout en écoutant ce que vous dites, comme par exemple “à droite vas chercher !”. Vous renouvelez l’opération pour la gauche, de plus en plus vite, tant que cette technique n’est pas acquise. En plus de réagir vite, il évitera tout ce qui pourrait le gêner dans sa trajectoire, tels qu’une racine ou une souche, sans oublier votre obstacle.

Votre vigilance est plus qu’importante. Quelques secondes d’inattention ou un changement de direction peut entraîner un accident bien grave pour tous les deux. N’oubliez pas qu’un chien peut aller au-delà de ses limites sans s’en rendre forcément compte. Son état physique est donc à surveiller. Pour finir, n’oubliez pas d’alimenter votre chien pour les efforts qu’il fournit !

Livres complémentaires :

Faire du vélo avec son chien
4.5 (90%) 2 votes

Pin It on Pinterest