Punir son chien, oui, mais quand et comment ?

La punition du chien est utile, à condition qu’elle soit utilisée à bon escient. Il faut savoir être juste et adapter la punition à la hauteur de la bêtise. Quand et comment agir ?

Peser le pour et le contre

L’éducation de son chien réside dans le fait de savoir être maître de celui-ci. La punition est un acte qui permet au chien de comprendre qu’il a mal agi. Il les acquerra la différence entre le bien et le mal au fil du temps, grâce à votre amour, de même qu’avec ses amis les chiens et l’environnement naturel. Penser à le punir est une chose, appliquer la punition en est une autre. Selon la situation, l’âge et le caractère du chien, vos exigences ne seront pas les mêmes. Un chien qui a des antécédents agressifs sera plus sensible que celui qui a vécu “heureux”. Il arrive que certaines boules de poils ne supportent pas la violence pour en avoir trop subi. Dans ce cas, elles n’apprécieront pas la punition, pouvant les conduire à la dépression. Il est primordial que la sanction soit justifiée.

Quand punir?

Punir son chienSi une situation vous paraît incorrecte, la punition est donc utile. Attention de le punir sur le moment, pour des raisons valables. Dix minutes et c’est déjà trop tard, votre chien ne comprendra pas pourquoi vous lui en voulez, alors qu’il n’a rien fait. Si ces moments “de bêtises” se répètent, il faut le punir chaque fois. Il doit apprendre à faire le lien entre la punition et l’action qu’il vient de faire. Si vous ne le faites pas pour tous les agissements déplaisants de votre chien, alors il pensera qu’ils sont acceptables et recommencera de plus bel.

Comment punir?

L’ignorance est la première punition utilisée. Non violente, votre animal à quatre pattes comprend très vite que ce qu’il a fait n’est pas à votre convenance. Le désintéressement pourrait aussi être une solution, mais il faut faire attendre que votre protégé ne prenne pas cela comme un jeu. Consistant à détourner son attention de sa bêtise, il risque de se tourner vers une autre. Le réprimander oralement n’est pas toujours simple. Selon l’intonation de votre voix, votre chien n’interprètera pas votre gronderie de la bonne façon. Il faut donc opter pour “Non !” ferme. La punition à distance est parfois utilisée par les maîtres canins, mais le chien finit par être apeuré par le bruit qu’il entend au lieu d’être surpris. Il vaut mieux le prendre sur le fait et l’isoler quelques minutes. N’oubliez pas d’aller le chercher dans la pièce dans laquelle vous l’avez enfermé.

Autant de méthodes non violentes qui vous amèneront à une parfaite harmonie entre votre chien et vous.

Livres complémentaires :

Punir son chien, oui, mais quand et comment ?
5 (100%) 4 votes

Pin It on Pinterest