Limiter les bêtises de son chien (ou chiot)

Tout chien ou chiot fait des bêtises, mais à quelle hauteur ? Est-ce tolérable ou intolérable ? Limiter les bêtises de son chien ou chiot oui, mais comment ?

Mon chien fait des bêtises

Il suffit que vous ayez le dos tourné pour que votre chien ou votre chiot fasse des bêtises. Il se défoule de cette manière. Il détériore les housses du canapé, réduit vos chaussures “en poussière”. Tout attendrissant qu’il puisse être, ce n’est plus amusant du tout. Ce comportement démoniaque provoque des crises de nerfs ou des périodes de découragement chez vous, le maître. Mais avant de réagir si violemment, vous êtes-vous posé la question de savoir pourquoi il agit ainsi ? Pour votre protégé, le fait d’agir ainsi est une manière de vous montrer qu’il est angoissé ou qu’il règne un malaise qu’il ne peut expliquer. Néanmoins, il faut savoir que les bêtises sont réalisées juste après votre départ. Pourquoi ? Parce que c’est à ce moment-là que votre chien éprouve son plus grand stress. Il se calme ensuite.

Pour y remédier

bêtises de son chien

Acheter un chien trop jeune n’est pas forcément l’idéal. Il lui faut le temps d’être sevré et d’apprendre “les bonnes manières” avec sa maman. Une fois chez vous, il faut savoir ruser pour éviter les bêtises. Ne paniquez pas devant les sottises qu’il pourrait faire durant votre absence. Grondez-le, mais ne le tapez surtout pas. Des moments de douceur et de fermeté seront beaucoup plus bénéfiques à son éducation. La violence est à bannir définitivement. Petit et innocent, les raclées ne lui apporteront rien, tout comme à vous d’ailleurs ! Vous voulez le punir ? Mieux vaut l’isolement dans une pièce voisine que les coups.

Faire preuve de compréhension

Le stress et l’anxiété d’un chiot ne doivent pas être négligés, sans quoi ces deux sentiments suivront votre compagnon à quatre pattes toute sa vie. Par contre, le fait d’essayer de comprendre votre animal le réconfortera. Il se calmera au fil du temps. Les bêtises s’atténueront jusqu’à disparaître complètement. Il faudra compter plusieurs semaines, voire plus mois pour que tout rentre dans l’ordre car, petit, il reste attiré par tout ce qui est nouveau. La punition sera de rigueur chaque fois qu’il agira mal, mais il ne faut pas qu’il ait l’impression que vous le détestez. Son instinct fait qu’il distinguera très bien la différence entre le fait d’être réprimandé pour une mauvaise action et le fait d’être pris en grippe.

Au lieu d’attendre que les bêtises ne s’aggravent, il est indispensable de prendre les choses à la base. La fermeté s’impose dès le début. La moindre erreur de votre part et votre chien en profitera pour prendre une ou plusieurs mauvaise(s) habitudes. N’oubliez pas c’est vous le maître, pas lui.

Livres complémentaires :

Limiter les bêtises de son chien (ou chiot)
5 (100%) 2 votes

Pin It on Pinterest