Votre chien ne doit pas quémander à table

A chacun sa place. Le chien a sa gamelle et son écuelle, vous, vous vous mettez à table. Votre chien ne doit certainement pas s’accorder le droit de quémander à table. Fort impoli, cela ne fait pas partie des bonnes manières que vous lui avez apprises. Mais comment faire s’il conserve cette mauvaise habitude ?

A faire dans un premier temps

Il faut absolument ignorer votre chien dès qu’il s’approche de la table pour quémander. En adoptant cette attitude dès son plus jeune âge, il ne mettra pas longtemps à comprendre que ces tentatives sont vaines. Prenez garde à ce que tous les membres de la famille (ou invités) respectent cette consigne, sans quoi votre travail ne serait pas crédible. Cette étape ne doit pas avoir lieu au moment de l’enfance. Plus tard, à l’âge adulte, il essaiera à nouveau de vous réclamer quelque chose lorsque vous êtes à table. Il faut que cette ignorance perdure pendant toute la vie de votre chien. Il s’agit d’appliquer la “tolérance zéro”.

Par la suite

quémander à table

Afin de ne pas laisser votre chien dans la tentation, il faut prévenir tous ceux et toutes celles qui vous accompagnent au cours de vos repas. Un qui autorise, l’autre qui refuse et le troisième qui accepte une fois sur deux, met le trouble dans l’esprit du chien. Ce n’est pas bon, il ne perdra jamais son habitude. Il ne saura plus s’il peut espérer avec quelque chose ou non. Il ressaiera à chaque repas. Dans ce cas, il faut l’ignorer complètement, ne pas lui parler, ni le regarder. Il ne faut pas lui porter d’attention du tout. Vous pensez que c’est “méchant” ? Non, c’est lui apprendre les bonnes manières. Après tout, quand il mange dans sa gamelle, vous n’allez pas lui réclamer une partie de son repas ? Il doit donc respecter cela pour vous.

Et s’il persiste dans sa demande

Ne vous découragez pas et prenez votre mal en patience. Si vous constatez que les solutions et les conseils reçus ne fonctionnent pas, vous devez enfermer votre chien dans une pièce voisine. Inutile d’utiliser la violence, il finira par comprendre qu’il doit se calmer pour pouvoir revenir auprès de vous. Ce n’est qu’à ce moment-là que vous le libèrerez, mais toujours sans vous occuper de lui. Vous lui ouvrez tout simplement la porte. S’il n’a pas bien assimilé votre demande, alors renouvelez l’opération jusqu’à que votre ordre soit acquis.

Afin de ne pas en venir à la punition, vous pouvez effectuer un footing, une promenade pédestre ou une balade en parc afin que votre boule de poils se défoule. Vous constaterez que, lorsque vous serez à table, votre chien se reposera paisiblement !

Livres complémentaires :

Votre chien ne doit pas quémander à table
5 (100%) 4 votes

Pin It on Pinterest