Promener son chien tranquillement, quelques conseils

Que de joie partagée avec son fidèle compagnon, lorsque vous sortez en “ballade” avec lui. En plus de pouvoir faire ses besoins, il peut gambader, sauter, regarder le paysage et jouer. Le voir si joyeux vous réchauffe le cœur. Prenez garde tout de même que votre promenade ne “vire” pas au cauchemar, parce que votre chien ne respecte pas les bases d’éducation que vous lui avez inculquées !

L’importance de la promenade

Afin qu’une précieuse harmonie règne entre vous et votre chien, la promenade est un moment privilégié que vous partagerez ensemble. Son trop plein d’énergie sera dépensé. Pour cela, il ne faut surtout pas se cantonner au “pipi-caca” en cinq minutes. Il faut marcher, jouer avec lui si le lieu s’y prête, lui parler, le faire courir. Marcher au bord de la route sur le trottoir, avec sa laisse, est aussi un bon exercice. Vous lui montrer votre autorité, tout en acceptant qu’il puisse s’arrêter, regarder, sentir. Vous lui laissez la laisse longue pour qu’il comprenne qu’il a certains droits, mais lorsque la laisse est tirée, c’est qu’il n’a pas respecté ses obligations.

L’assiduité

Si un rituel s’installe, vous promènerez sans crainte. Votre chien aura l’habitude de sortir, il écoutera vos ordres et restera près de vous si un danger se présente. En rentrant, vous le félicitez pour ses prouesses, vous pouvez même le récompenser. Au fil du temps, il sera très satisfait de constater que votre présence est indispensable pour son bien-être et que l’inverse est aussi vérifiable. En utilisant des mots simples, toujours les mêmes, votre touffe de poils saura qu’il doit suivre son maître.

Changer les promenades régulièrement

Promener son chien

La promenade, pour que votre chien puisse extérioriser son trop plein d’énergie, doit durer une vingtaine de minutes au minimum. Inutile de le garder coller contre vous pour aller dans les bois du coin ou au parc d’à-côté. Vous pouvez lui laisser un peu de liberté, tout en le gardant en laisse. En revanche, il ne faut pas se rendre quotidiennement au même endroit. Vous risquez de vous en lasser et votre chien aussi. Ce n’est pas le but de la “ballade”. Marcher un peu plus longtemps ne lui fait pas de mal ou partir en vélo en le prenant avec vous lui permet de se dépenser. Alors que les promenades doivent se faire au moins trois fois par jour, il ne faut pas entrer dans une routine de lieux qui déplaira fortement à votre ami le chien.

Promener son chien tranquillement revient à dire prendre plaisir à être avec lui. Autant lui mettre des objections lorsque c’est nécessaire, sans pour autant le briefer comme un bébé de deux ans. Le respect de l’un est valable pour l’autre !

Livres complémentaires :

Promener son chien tranquillement, quelques conseils
5 (100%) 4 votes

Pin It on Pinterest