Un moyen pour être un bon maître? Cela n’existe pas

Il n’existe pas de techniques types pour être un bon maître. Tout commence par l’amour pour sa bête, son éducation, ses soins. Etre un bon maître ne s’acquiert pas au fil du temps. L’amour pour les bêtes est déjà bien mais, pour certaines personnes, on aime un chien par attachement, dès lors qu’il passe la porte d’entrée. Alors comment envisager l’avenir ?

Être un bon maître n’est pas inné

On ne naît pas “bon maître” ou “mauvais maître”. On vit avec son chien, avec les bons et les mauvais moments de la vie. Cependant, vous préférez sans doute les bons instants partagés avec lui, durant lesquels vous éprouvez de grandes marques de complicité et d’amour. Établir cette relation est un travail de longue haleine. Il ne faut pas être pressé, la patience est mise à rude épreuve. Il faut admettre qu’un chien est un animal et ne comprend pas tout aussi vite que les humains. On ne parle pas la même langue que lui et c’est à force de persévérance que votre touffe poilue comprendra ce que vous attendez de lui.

Les compliments sont toujours appréciés

Les récompenses et les paroles gentilles sont toujours appréciées, tant par lui que par vous. Si vous lui demandez de vous obéir, la moindre des choses est de le féliciter quand il fait bien. Les gestes d’affection, les récompenses, les moments de jeux et les félicitations lui font admettre qu’il a bien compris et bien agi. De votre côté, vous aurez la satisfaction d’avoir été compris par votre animal de compagnie et l’harmonie s’installe entre vous. Le but est d’entrer dans son monde canin pour comprendre son environnement. Il faut arriver à se mettre à son niveau, à sa place. Ce n’est pas toujours simple, certes, mais avec un peu de pratique et de psychologie, c’est faisable.

La comparaison et la remise en question

être un bon maître

Un chien est loin d’être bête et sans cœur. Bien au contraire, il ressent vos sentiments de tristesse, de joie et même de jalousie. Il ne faut jamais le comparer à celui de l’une de vos connaissances. Il est lui et reste lui. Faisant tout ce qui est en son pouvoir pour vous satisfaire, c’est aussi à vous de ne pas être jaloux de ce qui pourrait se passer de l’autre côté de votre porte. Dans le cas où vous penseriez que ses réactions ne sont pas bonnes, posez-vous la question de savoir si, par hasard, cela ne viendrait pas de l’éducation que vous lui avez donnée. Peut-être avez-vous omis quelque chose qui revient maintenant ?

Dès maintenant, alors que votre esprit enregistre ces conseils, rien de tel que la promenade avec lui pour mettre à profit ces quelques recommandations !

Livres complémentaires :

Un moyen pour être un bon maître? Cela n’existe pas
5 (100%) 3 votes

Pin It on Pinterest