Protéger son chien des aoûtats

Le nom de ces insectes n’indique pas la période à laquelle ils surviennent. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, les aoûtats prennent les chiens d’assaut, du mois de juillet jusqu’à l’automne. Voilà une bonne raison de se montrer vigilant contre ces “bestioles” qui ne nourrissent “de votre chien”!

L’effet “aoûtat”

Ce parasite porte plusieurs noms, comme le vendangeur, le rouget, le vendangeon. Minuscule, presque invisible à l’œil nu, il ne mesure que 0.2-0.3 mm. Sa couleur orangée permet de distinguer des points noirs, lorsqu’il s’est “emparé” de votre animal de compagnie. Fixés sur la peau, les horribles “choses” se régalent avec les liquides tissulaires et les cellules de votre petit protégé. Les démangeaisons occasionnées sont de taille. Votre chien risque de gratter à sang, provoquant des plaies qui le feront souffrir.

Pourquoi préserver votre chien des aoûtats

chien des aoûtats

Tout simplement parce que leurs piqûres ont une double action fortement déplaisante. D’une part, le transpercement de la peau fait mal mais, en plus, la salive de l’aoûtat est très allergisante. A la suite de ces piqûres, vous constaterez une inflammation hors du commun de la peau de votre chien, parfois suivie de fièvre. Il est donc plus que primordial de protéger votre animal de ces aoûtats qui font bien des “ravages” autour d’eux, pendant qu’ils se nourrissent tranquillement! Pour ce faire, vous pouvez user de sprays anti-aoûtats ou colliers. Les sprays sont privilégiés pour le derrière des oreilles, l’intérieur des cuisses ou entre les doigts. Le traitement doit se faire de début à juillet jusqu’à fin septembre pour être certain de bien préserver votre animal.

Comment repérer les aoûtats et comment les éviter

Nous avons bien compris qu’il faut traiter votre animal avant qu’il ne commence à se faire dévorer par les aoûtats. Pour plus d’efficacité, vous devez aussi regarder sur les zones les plus fines de la peau, comme l’espace entre les doigts, les oreilles, les parties génitales, les replis de peau ou l’intérieur des cuisses. Pourquoi ces endroits-là ? Tout simplement parce qu’ils sont faciles à piquer. Rien qu’en regardant votre chien, vous saurez tout de suite s’il a été piqué ou non. Il grattera énergiquement ses piqûres. Vous constaterez alors une multitude de points orange vif à ces lieux bien précis. La précaution supplémentaire à prendre est de traiter son jardin. D’une part, les herbes doivent être tondues régulièrement, d’autre part, vous vaporiserez un insecticide sur la surface de votre jardin.

En éloignant votre animal de compagnie des zones herbeuses traitées et en lui administrant un traitement préventif, alors votre animal fétiche ne risque plus rien. Quel bonheur de le voir heureux!

Livres complémentaires :

Protéger son chien des aoûtats
5 (100%) 1 vote

Pin It on Pinterest